Lesen ist wundervoll.
Währinger Straße 122, 1180 Wien
+43 1 942 75 89
1180@hartliebs.at
Öffnungszeiten
Mo-Mi,Fr 9-18 Uhr, Do 9-20 Uhr, Sa 9-13 Uhr
Porzellangasse 36, 1090 Wien
+43 1 31 511 45
1090@hartliebs.at
Öffnungszeiten
Mo-Fr 9-18 Uhr, Sa 9-13 Uhr

La panacée

«Sa mère et sa sœur savent que Loup dort en prison, même si le mot juste c’est maison d’arrêt mais qu’est-ce que ça peut faire les mots justes quand il y a des barreaux aux fenêtres, une porte en métal avec œilleton et toutes ces choses qui ne se trouvent qu’entre les murs.
Elles imaginent ce que c’est que de dormir en taule à dix-sept ans mais personne, vraiment, ne peut imaginer les soirs dans ces endroits-là.»

Comme dans le poème de Verlaine auquel le titre fait référence, ce roman griffé de tant d’éclats de noirceur nous transporte pourtant par la grâce de l’écriture de Nathacha Appanah vers une lumière tombée d’un ciel si bleu, si calme, vers cette éternelle douceur qui lie une famille au-delà des drames.

L’avis de la libraire:

Un jeune garcon de 17 ans, Loup, entame un étrange et quasi autistique monologue intérieur dans un fourgon de police, il vient d’être arrêté pour avoir roulé sans permis et à contre sens sur une bretelle, provoquant un accident. 
Il allait rejoindre Paola sa sœur, qui lui avait promis 10 ans plus tôt, alors qu’elle claquait à jamais la porte de la maison de Phoenix, leur mère, de vite revenir le chercher. 
Un roman court, taillé à la serpe, bien construit, on a en quelques lignes le portraits de trois générations, chacune étouffant uun peu plus la suivante en essayant en toute bonne foi d’echapper au schéma familiaux morbides tout en en recréant de plus étouffants. Pourquoi faire long quand on peut faire Natacha Appanah?

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.